Bonne visite du blog

Il m'arrive de publier plusieurs articles dans la même journée et d'être "bavarde" ou généreuse (tout dépend comment vous voyez cela), donc n'hésitez pas à parcourir mes publications. J'essaie de penser un peu à tout le monde grands et petits, car ceci est un blog où je peux parler de TOUT, je ne suis pas limitée à la politique !



mercredi 22 février 2017

Eglise Iville dans le froid le jour de l'An 2017



On dirait une carte postale avec l'église d'Iville, la photo a été prise le Jour de l'An 2017

Elle abrite les Saint Thaumaturges  à qui les croyants font des prières pour guérir et pour ceux qui ne connaissent pas ces prières il y a un classeur sur place où on peut trouver des prières et instructions pour une neuvaine.


samedi 8 octobre 2016

Panne d'inspiration et manque d'éclairage

Je pense que cela peut arriver à tout le monde. Cela fait un moment que je n'ai plus envie d'écrire

Ces derniers temps je ne sais plus ce que je pourrais bien dire ou rédiger ou proposer. 

J'ai des soucis de santé à gérer en priorité.

Et la politique ? attendons voir. 

J'ai signé la pétition pour qu'on rallume la lumière à Louviers pendant la nuit. Dans certains quartiers c'est "extinction des feux", extinction des lumières à partir de 23  h jusqu'à 5 h du matin pour faire des économies d'énergie, et cela peut nuire à l'image de Louviers (ville de lumière), et surtout à la sécurité. Dans mon quartier, Maison Rouge, on continue à éclairer toute la nuit, besoin d'éclairage pour la vidéo surveillance je suppose. 


Sécurité ne veut pas forcément dire "lutte contre  la criminalité" , il s'agit aussi de voir clair où on pose ses pieds et éviter des accidents ! Il y a des personnes qui travaillent en équipe et n'importe qui pourrait se trouver obligé de sortir pour des raisons qui lui sont propres, et on a le droit de pouvoir se déplacer en toute sécurité et visibilité à toute heure de la journée ou de la nuit (= liberté !) 

Demandez aussi à ceux qui interviennent pendant la nuit pour secourir des malades, je pense aux pompiers, ambulanciers, médecins, en cas d'urgence.

Article 3
 

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 13
 

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/



jeudi 15 septembre 2016

Marre des critiques envers les pauvres

Marre d'entendre que les travailleurs qui s'estiment pauvres critiquent ceux  à qui on paie soi-disant tout, réfugiés en premier, les autres bénéficiaires ensuite, de même.

Les problèmes économiques en France existent depuis très longtemps, même d'avant le problème des réfugiés et du terrorisme, c'est peut-être même à cause des problèmes économiques que les guerres ont éclatés, si on y réfléchit de plus près.

Les programmes d'austérité ont même coupé certaines aides et ce sont uniquement des cas en grande difficulté qui bénéficient encore des aides de l'état. On a dû fixer des barèmes pour les allocations à la baisse aussi, donc qu'on ne vienne pas dire que l'état donne tout à travers des aides sociales et qu'on vit "aux frais de la princesse" en réclamant nos droits de l'homme.

Je dis "nous", car j'en fais partie, je vis grâce à mes droits sociaux quand on n'a pas de revenus. Mon RSA s'est transformé en AAH quand on a reconnu officiellement mes problèmes de santé. Je suis naturalisé depuis 1983, donc un bon bout de temps de nationalité française ! toujours surnommé "l'Allemande" et vu comme immigrée par certains. Immigrée qui aurait pris une place d'un Français ? combien de fois ai-je entendu ceci, mais aussi son contraire "il faut travailler", "travailler est un devoir" !

" entre deux chaises" tout le temps, pas facile et ensuite une vie qui bascule avec le divorce et la maladie, j'ai eu un cancer... même si on pense que cela devient "banal" de nos jours vu le nombre de personnes qui réussissent à guérir, ce n'est pas tout, j'ai d'autres ALD et l'usure, l'arthrose.... et qui dit usure, dit que j'ai quand-même eu des activités dans ma vie, travaillé, même si c'est pas un emploi, mais dans le bénévolat, dans mes tâches de mère de famille, en participant à des stages, en portant mes courses et sacs bien lourds sans voiture au dernier étage d'un immeuble, ensuite au premier étage de mon deuxième logement HLM et maintenant au rez-de-chaussée sans escalier parce que monter les escaliers est devenu difficile pour moi et ma mobilité s'est trouvé réduite. Les années galère "sur le dos de ceux qui cotisent" ont failli avoir raison de moi, mais heureusement j'ai aussi eu des personnes qui m'ont encouragés dans mon parcours du combattant (lire mon histoire et mon parcours du combattant)

Etre Français, c'est respecter les droits de l'homme, c'est à dire aussi le droit d'asile pour les vrais réfugiés, le droit à une vie décente pour les pauvres en France,  et donc tous ceux, qui se disent Français et qui veulent chasser ceux qui ont besoin d'asile et d'aides hors de France ne sont pas vraiment Français (selon la définition de la République, les droits de l'homme) et si en plus ils se disent chrétiens, ils ne le seraient pas non plus, car un chrétien doit aussi venir en aide à son prochain, quelque soit sa nationalité ou sa religion.

Je suis fatiguée de devoir toujours justifier mon droit à la vie et la dignité humaine.

A chaque fois qu'on critique les pauvres, c'est aussi moi qu'on critique, je ne roule pas sur l'or, je porte des vêtements de plus de 10 ans la plupart du temps... je ne peux pas suivre la mode, je n'ai pas de voiture non plus et bien souvent personne pour me donner un coup de main quand je suis fatiguée et que je me bats pour finir des tâches ménagères, et je me demande ce que je pourrais faire comme travail avec 20 à 50  % d'énergie (reconnue handicapée entre 50 et 80 %), énergie qui me permet déjà difficilement de tout faire seule chez moi.

Prenez donc notre place, si vous continuez à critiquer les pauvres, prenez la place du vrai pauvre sans ressources et vivez notre vie ! je vous garantis que vous regretterez votre vie d'avant.

Ne jalousez jamais un pauvre, sinon vous finirez comme lui, pauvre pour de bon, coincé dans des barèmes et dépendant du bon vouloir d'un gouvernement qui décide des taux et des barèmes. Vous perdrez votre liberté d'agir, même la liberté d'avoir des économies, un livret A par exemple, on en tient compte dans une déclaration de ressources, peut-être pour que le pauvre reste éternellement pauvre ? aucune chance de s'en sortir seul. Et vous nous enviez ?